L’ultime check-list avant l’achat d’une première perruque

Débutantes, débutants (parce que oui, il peut arriver aux hommes aussi d’avoir à choisir une perruque éventuellement pour une compagne, une proche, ou pour des raisons personnelles ; qui sommes-nous pour juger 😏) L’achat d’une première perruque implique de comprendre plusieurs paramètres qui préservent des mauvaises surprises. Pour les plus méthodiques d’entre nous, une check-list précise s’impose et pour ceux qui y vont en freestyle, il est toujours intéressant d’avoir ces quelques informations en tête :

  1. Comprendre la structure de prix

Il existe deux grands groupes de perruques sur le marché : les perruques naturelles et les perruques synthétiques. Les premières sont tissées à base de cheveux humains, vierges ou traités (voir Précis) tandis que les secondes sont faites de fibres synthétiques de qualité aléatoire (il existe des perruques synthétiques très résistantes et flexibles en matière de manipulations comme il en est d’autres très peu recommandables en termes de qualité et de tenue) Comme dans tous les marchés, le prix est un indicateur de qualité par le haut. Les articles les plus onéreux sont souvent les plus qualitatifs. Cependant, il faut faire la différence entre certains segments de marché. Les perruques synthétiques évoluent dans une gamme de prix qui va de 5 à 100 euros. Pour un premier achat, il ne vaut pas la peine de mettre entre 5 et 15 euros dans une perruque. Même s’il s’agit d’un déguisement pour Halloween, elle perdra ses fibres et n’aura aucune allure. À partir de 20 euros, certaines synthétiques commencent à être cohérentes ; compte à partir de 60 euros pour une perruque synthétique avec lace dotée d’une flexibilité et d’un beau tombé. Les perruques naturelles quant à elle sont classées en fonction de leur longueur et du type de fibre (Voir Précis) Lors d’un premier achat, il faut bien définir le type de coupe que l’on veut et être attentif aux densités et longueurs. Selon les couleurs, il sera souvent plus intéressant de prendre une synthétique pour certaines coupes qu’une naturelle qui coutera plus cher mais n’aura pas la même tenue. Inversement, pour les coupes de tous les jours, appelées à durer et à être modifiées, les naturelles sont le meilleur choix.

  1. Comprendre les textures

Quand on est novice, on a juste une idée plus ou moins claire du résultat final que l’on veut obtenir, on ignore les spécificités propres à chaque texture et à chaque fibre. Si tu veux acheter une perruque ondulée ou frisée par exemple, tu dois garder à l’esprit que la synthétique aura cet avantage de rester en place qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige. Par contre la perruque naturelle sera beaucoup plus flexible et tu pourras toujours la lisser. Cela dit, si le prix de la fibre synthétique est très attrayant, Il faut en général se méfier des ondulées synthétiques car la mèche vieillit assez mal et il te faut faire des mains et des pieds en termes de soins pour lui donner de l’éclat. Du côté des perruques lisses, c’est quartier libre, si tu es une amoureuse de couleurs un peu dégantée ou de perruques cosplay les synthétiques seront tes meilleures amies. Tu peux en changer comme de chemise sans te ruiner.

  1. L’avant – après

Ça peut sembler trivial mais je le rappelle, porter une perruque n’est pas similaire à porter ses cheveux naturels. Avant de poser ton couvre-chef, tu dois tresser tes cheveux si tu en as et protéger ton crâne sous un bonnet. Pour une parfaite débutante, il peut y avoir des accessoires utiles pour ta perruque dont tu ne disposes pas encore. N’hésite pas à bien te renseigner avant de sauter le pas.

 banner pub

  1. La mise en place et la personnalisation

On ne s’improvise pas experte en lace ou coiffeuse. Lorsque tu achètes une perruque, full lace ou part lace, il faut rester consciente de ce que la tâche t’incombera de la mettre en place, de la fixer et de couper le bout de tulle à l’avant et à l’arrière. Si malgré les tutos tu ne t’en sens pas les compétences, rapproche-toi d’une coiffeuse professionnelle avant de faire ton achat.

  1. Les techniques de fixation

En général la colle est la méthode de fixation la plus répandue. Tu dois donc préparer ton spray de Got2be avant d’acheter ton nouveau bébé. Tu peux choisir une autre colle mais c’est la plus utilisée et la plus recommandée par les professionnels. Elle s’enlève assez aisément, à coups d’eau et d’après shampoing. Les bandes adhésives existent aussi tout comme les épingles à cheveux. Avant de réaliser ton achat, l’idéal serait de tester différentes méthodes de fixation.

Maintenant que tu es parfaitement équipée, il ne te reste plus qu’à scroller encore et encore pour aller à la rencontre du modèle qui fera battre ton cœur. N’hésite à t’informer sur notre catalogue.

 banner pub

Lire Aussi

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré